Montréel: brefs aperçus

[Petites vignettes publiées sur mon compte Twitter à l’approche de la publication de mon roman Montréel.]

Chaque nuit en fin de shift, le même fantôme monte dans son taxi et demande la même destination. Paul y va chaque fois. Au cas où.
Sur la place Saint-Dominique, tous entendent la cloche, personne ne la voit. La vaisselle du café vibre; les touristes sourient.
Son grand-père était mage, son père était mage… lui est le meilleur cuisinier du Plateau et ça lui suffit: c’est sa magie à lui.
Le salaire l’a convaincu de s’installer à Montréel, mais pas question qu’il prenne le soutrain. La plainte des rails a un son trop humain.
Le mont Réel ploie sous le béton, la pierre, la brique et les lois. La cité gouvernementale domine la ville mais peine à la gérer.
Nuit. Un gémissement. « C’était toi? » « Non… c’était pas toi? » Tous deux éveillés maintenant, collés. Un visage émerge du plafond.
Il rentre très tard, sur cette rue si familière. Saoul: il n’a plus toute sa tête. Puis il s’aperçoit qu’il n’a plus toute sa rue.

Montréel

Publié dans autres Tagués avec : ,